Président BL

TOTO13

Membre actif
#41
D'où vous sortez l'info de Quinn Roux?
Pour ma part j'ai eu critiqué Tao lorsqu'il faisait des saisons pas terrible, je le trouvais mou, nonchalant et suffisant ce qui m'énervait au plus haut point. J'avoue qu'il a fait une bonne saison parmis tous ces matchs de me..e. Au vue de notre effectif il va nous manquer mais si comme vous dites on recrute un seconde latte lourd du type Quinn Roux je pense qu'on ne perdra pas au change.
rumeur apparue sur le blog debut du mois de Mai
 

PLATON

Membre très actif
#42
var matin
e deuxième ligne international irlandais d’origine sud-africaine Quinn Roux se serait engagé en faveur du RCT pour la saison prochaine.
D’après le site britannique Rugbypass, le deuxième ligne international irlandais Quinn Roux va quitter la province du Connacht pour rejoindre le RC Toulon à l’intersaison.
D’origine sud-africaine, Quinn Roux a porté les couleurs de la Western province et des Stormers avant de rejoindre le Leinster en 2012 puis le Connacht en 2014.
 

Carqueiranne

Membre très actif
#43
Voici le communiqué des Fils de Besagne :

« L’heure de dresser le bilan de la saison sportive du RCT qui vient de s’achever prématurément est arrivée.


PUBLICITÉ

Une nouvelle fois notre club ne participera pas aux phases finales de TOP 14. Après une saison blanche et la 9ème place de la saison 2018/2019, c’est donc à la 8ème place que pointera le Rugby Club Toulonnais.

Il y a quelques semaines, à la veille des échéances décisives qui s’annonçaient, notre association avait choisi de faire bloc derrière notre club de cœur. Nous avions alors préféré jouer la carte de l’union sacrée plutôt que celle donnant l’image d’un club tiraillé. Au moment de livrer les dernières batailles, il n’était pas question d’arriver diviser.

Pour autant, aujourd’hui, le bilan est sans appel et ne correspond pas à l’attente des supporters toulonnais.

L’association « Les Fils de Besagne » ne réagit pas sous le coup de l’émotion ou de la frustration due à une nouvelle saison écourtée. Déjà en décembre 2018, nous avions fait part à la direction et au staff du RCT, de nos incompréhensions au sujet de certains choix sportifs. Plus récemment en début d’année, notre prise de parole suite à des propos malheureux émanant du club à l’égard des supporters suivie de l’expression de notre mécontentement en laissant les tribunes de Mayol sans banderoles ni couleurs n’avaient pas manqué de faire réagir.

Nous tenons à préciser, à toutes fins utiles et à ceux qui pourraient inlassablement nous retourner le poncif « les dirigeants dirigent, les entraîneurs entraînent et les supporters supportent », que nous agissons dans le cadre des statuts de notre association à savoir « l’intérêt de ses supporters ». Subsidiairement, nous considérons que nous pouvons à la fois animer des tribunes, agiter des drapeaux et n’être pas totalement décérébrés au point qu’il nous reste la capacité d’exprimer les aspirations légitimes de beaucoup de supporters.

En tant que supporters, nous tirons donc le constat suivant :

– Le projet sportif nous interroge. L’ambition d’un club se mesure aussi à la construction de son effectif. Les « doublons » et les blessures ne peuvent pas expliquer toutes les contre-performances. Pour les supporters, il est difficile d’observer des carences à des postes clés tout en constatant la faiblesse du recrutement au cours des dernières saisons. Bien que séduisante sur le papier, mettre en tête de gondole une « politique sportive axée sur les jeunes » ne peut suffire

– Le fond de jeu toulonnais nous désole par sa pauvreté. Les supporters ne peuvent se contenter éternellement de la bouillie de rugby trop souvent entrevue, d’une équipe qui ne joue qu’en réaction par rapport à sa précédente déconvenue. A Toulon, si personne n’a jamais réclamé de folles envolées, nous avons par contre la prétention de croire qu’après trois saisons passées sous l’égide du même staff technique, notre équipe doit désormais avoir une identité de jeu lisible qui procure du plaisir à ses supporters.

– Au niveau de la formation des catégories élites, impliquée dans le parrainage d’équipes de jeunes, notre association constate que l’heure est aux grands bouleversements, des hommes et des éducateurs de qualité ayant fait leur preuve, se voyant évincés. La section professionnelle à travers sa mission de formation et à l’heure où le Président de la SASP annonce le renforcement des prérogatives de son manager, ne peut ignorer cela. Reste à savoir si elle est partie prenante dans ces décisions et si celles-ci iront dans le sens de la performance ou au contraire d’une « toulonnitude » stérile que l’on pensait disparue.

Pour être le plus honnêtes possibles, nous n’oublions pas que le Rugby Club Toulonnais a joué une finale de Challenge européen (trophée remporté cette saison par Montpellier actuel 10ème de Top 14) au terme de laquelle notre équipe fut étrillée 32 à 19 par Bristol.

Pour nous, association de supporters et de passionnés, le compte n’y est donc pas à la fois quand nous considérons le fond (construction d’un projet sportif cohérent) mais également la forme (jeu proposé). Il revient au Président du RCT de mesurer la déception des supporters et de corriger rapidement la trajectoire sportive déclinante de notre club.

Nous rappelons que le Rugby Club Toulonnais dispose d’un budget qui n’est pas celui d’une équipe de milieu de classement.

Les supporters ne peuvent aujourd’hui pas se contenter d’une simple communication expliquant qu’un projet sportif global confié à un homme providentiel, là pour plusieurs années, va se mettre en place.

Si les décisions de gestion et la politique générale du RCT revient au Président du Rugby Club Toulonnais, les supporters sont en droit de lui réclamer in fine de la qualité à la fois au sein de son effectif mais aussi en terme de jeu proposé.

Monsieur le Président du Rugby Club Toulonnais, il n’est pas normal que de plus en plus de SUPPORTERS nous interpellent sur le fait qu’il leur est devenu INSUPPORTABLE de voir leur équipe
produire des prestations aussi inconsistantes.

Monsieur le Président du Rugby Club Toulonnais, la passion du supporter toulonnais se vit au quotidien et on ne peut le sevrer de plaisir week-end après week-end, en lui promettant un vague projet sportif dont il ne pourra que mesurer (ou pas) l’efficacité sur le long terme. A Toulon plus qu’ailleurs, les supporters, tous les supporters sans distinction, sont exaltés et derrière leur club à partir du moment où leur passion est entretenue. A l’obligation de résultat que vous aviez fixée se rajoute désormais une obligation de moyens : faire en sorte que les supporters retrouvent du plaisir quand ils se rendent à MAYOL ou simplement quand ils regardent leur équipe jouer.

Monsieur le Président du Rugby Club Toulonnais, il est de notre devoir de vous informer que sur les bases de ces dernières saisons, beaucoup de supporters envisagent de quitter l’aventure : ils attendent une prise de conscience et de responsabilité réelle de votre direction assortie de décisions fortes.

Amis supporters, adhérents ou sympathisants, soyez assurés que notre association, Les Fils de Besagne, veillera à ce que dans les semaines et les mois à venir « supporter le Rugby Club Toulonnais » reprenne tout son sens. Dès l’entame de la prochaine saison, en espérant enfin retrouver le chemin des tribunes, soyez certains que Les Fils de Besagne encourageront toujours plus nos joueurs.

Pour autant, il serait inconcevable de recevoir une simple fin de non-recevoir à des doléances d’une part légitimes pour beaucoup de supporters, d’autre part essentielles pour voir à nouveau briller
notre club de cœur. »
 

Carqueiranne

Membre très actif
#44
BL se met a dos Les supporter, PC, les journalistes de Var-Tapin, Le Président de Castres car il a téléphoné aux flics vu le noimbre de supporters à Castres......enfin il se met à dos TOUT LE MONDE.
Il est en train de craqué BL là !!!! Je lui donne 1 mois pour démissionner, il ne tiendra pas la pression.
 

Cissé

Membre très actif
#45
Quand j’entends 2 3 pointures je pense que vous êtes en dessous de la realité il faut à minima 1 talonneur 1 deuxième ligne 2 troisième ligne 2 centres dont un crack 2 ailiers et pas des mecs que l’on a peur de faire rentrer parce que pas au niveau
 

Carqueiranne

Membre très actif
#46
On va attendre la liste des transferts mais je ne vois pas ce qu’il peut nous annoncer réellement que l’on ne sait déjà …..mais on va attendre.
 

DUME

Membre
#49
En attendant le buzz de BL....sur les transferts:unsure:
Si sergio PARISSE reste au RCT ? je le verrai bien prendre en charge l'entrainement des avants....Qu'en pensez-vous ??
 

PLATON

Membre très actif
#50
coach only ou joueur et coach - je crois avoir lu qu il ne voulait pas cumuler les 2 positions
de plus quid reaction PC
 
#51
Voici le communiqué des Fils de Besagne :

« L’heure de dresser le bilan de la saison sportive du RCT qui vient de s’achever prématurément est arrivée.


PUBLICITÉ

Une nouvelle fois notre club ne participera pas aux phases finales de TOP 14. Après une saison blanche et la 9ème place de la saison 2018/2019, c’est donc à la 8ème place que pointera le Rugby Club Toulonnais.

Il y a quelques semaines, à la veille des échéances décisives qui s’annonçaient, notre association avait choisi de faire bloc derrière notre club de cœur. Nous avions alors préféré jouer la carte de l’union sacrée plutôt que celle donnant l’image d’un club tiraillé. Au moment de livrer les dernières batailles, il n’était pas question d’arriver diviser.

Pour autant, aujourd’hui, le bilan est sans appel et ne correspond pas à l’attente des supporters toulonnais.

L’association « Les Fils de Besagne » ne réagit pas sous le coup de l’émotion ou de la frustration due à une nouvelle saison écourtée. Déjà en décembre 2018, nous avions fait part à la direction et au staff du RCT, de nos incompréhensions au sujet de certains choix sportifs. Plus récemment en début d’année, notre prise de parole suite à des propos malheureux émanant du club à l’égard des supporters suivie de l’expression de notre mécontentement en laissant les tribunes de Mayol sans banderoles ni couleurs n’avaient pas manqué de faire réagir.

Nous tenons à préciser, à toutes fins utiles et à ceux qui pourraient inlassablement nous retourner le poncif « les dirigeants dirigent, les entraîneurs entraînent et les supporters supportent », que nous agissons dans le cadre des statuts de notre association à savoir « l’intérêt de ses supporters ». Subsidiairement, nous considérons que nous pouvons à la fois animer des tribunes, agiter des drapeaux et n’être pas totalement décérébrés au point qu’il nous reste la capacité d’exprimer les aspirations légitimes de beaucoup de supporters.

En tant que supporters, nous tirons donc le constat suivant :

– Le projet sportif nous interroge. L’ambition d’un club se mesure aussi à la construction de son effectif. Les « doublons » et les blessures ne peuvent pas expliquer toutes les contre-performances. Pour les supporters, il est difficile d’observer des carences à des postes clés tout en constatant la faiblesse du recrutement au cours des dernières saisons. Bien que séduisante sur le papier, mettre en tête de gondole une « politique sportive axée sur les jeunes » ne peut suffire

– Le fond de jeu toulonnais nous désole par sa pauvreté. Les supporters ne peuvent se contenter éternellement de la bouillie de rugby trop souvent entrevue, d’une équipe qui ne joue qu’en réaction par rapport à sa précédente déconvenue. A Toulon, si personne n’a jamais réclamé de folles envolées, nous avons par contre la prétention de croire qu’après trois saisons passées sous l’égide du même staff technique, notre équipe doit désormais avoir une identité de jeu lisible qui procure du plaisir à ses supporters.

– Au niveau de la formation des catégories élites, impliquée dans le parrainage d’équipes de jeunes, notre association constate que l’heure est aux grands bouleversements, des hommes et des éducateurs de qualité ayant fait leur preuve, se voyant évincés. La section professionnelle à travers sa mission de formation et à l’heure où le Président de la SASP annonce le renforcement des prérogatives de son manager, ne peut ignorer cela. Reste à savoir si elle est partie prenante dans ces décisions et si celles-ci iront dans le sens de la performance ou au contraire d’une « toulonnitude » stérile que l’on pensait disparue.

Pour être le plus honnêtes possibles, nous n’oublions pas que le Rugby Club Toulonnais a joué une finale de Challenge européen (trophée remporté cette saison par Montpellier actuel 10ème de Top 14) au terme de laquelle notre équipe fut étrillée 32 à 19 par Bristol.

Pour nous, association de supporters et de passionnés, le compte n’y est donc pas à la fois quand nous considérons le fond (construction d’un projet sportif cohérent) mais également la forme (jeu proposé). Il revient au Président du RCT de mesurer la déception des supporters et de corriger rapidement la trajectoire sportive déclinante de notre club.

Nous rappelons que le Rugby Club Toulonnais dispose d’un budget qui n’est pas celui d’une équipe de milieu de classement.

Les supporters ne peuvent aujourd’hui pas se contenter d’une simple communication expliquant qu’un projet sportif global confié à un homme providentiel, là pour plusieurs années, va se mettre en place.

Si les décisions de gestion et la politique générale du RCT revient au Président du Rugby Club Toulonnais, les supporters sont en droit de lui réclamer in fine de la qualité à la fois au sein de son effectif mais aussi en terme de jeu proposé.

Monsieur le Président du Rugby Club Toulonnais, il n’est pas normal que de plus en plus de SUPPORTERS nous interpellent sur le fait qu’il leur est devenu INSUPPORTABLE de voir leur équipe
produire des prestations aussi inconsistantes.


Monsieur le Président du Rugby Club Toulonnais, la passion du supporter toulonnais se vit au quotidien et on ne peut le sevrer de plaisir week-end après week-end, en lui promettant un vague projet sportif dont il ne pourra que mesurer (ou pas) l’efficacité sur le long terme. A Toulon plus qu’ailleurs, les supporters, tous les supporters sans distinction, sont exaltés et derrière leur club à partir du moment où leur passion est entretenue. A l’obligation de résultat que vous aviez fixée se rajoute désormais une obligation de moyens : faire en sorte que les supporters retrouvent du plaisir quand ils se rendent à MAYOL ou simplement quand ils regardent leur équipe jouer.

Monsieur le Président du Rugby Club Toulonnais, il est de notre devoir de vous informer que sur les bases de ces dernières saisons, beaucoup de supporters envisagent de quitter l’aventure : ils attendent une prise de conscience et de responsabilité réelle de votre direction assortie de décisions fortes.

Amis supporters, adhérents ou sympathisants, soyez assurés que notre association, Les Fils de Besagne, veillera à ce que dans les semaines et les mois à venir « supporter le Rugby Club Toulonnais » reprenne tout son sens. Dès l’entame de la prochaine saison, en espérant enfin retrouver le chemin des tribunes, soyez certains que Les Fils de Besagne encourageront toujours plus nos joueurs.

Pour autant, il serait inconcevable de recevoir une simple fin de non-recevoir à des doléances d’une part légitimes pour beaucoup de supporters, d’autre part essentielles pour voir à nouveau briller
notre club de cœur. »
BELLE INITIATIVE.............Merci d'avoir mis ce communiqué sur le forum pour nous supporters de Toulon si loin au NORD.
 

Cyrioul

Membre très actif
#52
faut arrêter de se triturer le cerveau... on verra dans les prochaines semaines ce qu'il se passe.
Mais je pense rien de bien nouveau... Et le pire c'est que début aout pour la reprise il va nous manquer une dizaine de joueurs....ça va bien commencer et comme ça PC et BL auront déjà des excuses pour les futurs mauvais résultats :ROFLMAO:
 
#54
Salut à tous.
Daniel Herrero dans Var Matin, analyse la saison du club.
A lire absolument, je partage entièrement son point de vue.
Go Toulon 🔴⚫
 
#56
le problème c'est que Var-Matin est trop loin peuchère...Tu peux pas donner un extrait? Merci d'avance!
Daniel Herrero l’annonce : Sans changement, le RCT risque une nouvelle saison catastrophique
L’ancien joueur et entraineur du Rugby Club Toulonnais, Daniel Herrero s’est longuement confié dans les colonnes du journal régional Var-matin pour évoquer la saison 2020 / 2021 ratée du XV de la Rade.
Ce-dernier n’a vraiment pas fait de langue de bois et a analysé les faiblesses du RCT à sa manière.
Et Daniel Herrero explique notamment que le club Varois n’a jamais rayonné cette saison comme a pu le faire le Stade-Français, Castres ou encore Montpellier à divers moments dans la saison.
Selon lui, le RCT n’a pas été au niveau physiquement et moralement, ce n’était pas bon non plus.
Surtout, Daniel Herrero craint que rien ne soit modifié à l’intersaison. Et sans changement, il annonce un nouvel échec la saison prochaine. Extrait:
« Il n’y a jamais eu de période où le RCT a rayonné comme au Stade français, Castres ou Montpellier en cette fin de saison… Si tu ne connais pas un rayonnement physique durant un bloc de matches, cela interroge. Le travail est la première clé de la morale et de l’évolution de ton jeu. Il m’est dur de penser qu’il en a manqué cette saison. Mais je constate que sur le plan physique, le RCT n’a pas eu de rayonnement. Et j’ai l’impression que sur le plan moral, cette équipe n’a jamais été enthousiasmée. Elle va repartir avec à peu près les mêmes. Et avec les mêmes, on se copie soi-même, mais on ne change pas. Attention! »
Voilà l'ami !!!!
Go Toulon !
 
#57
le problème c'est que Var-Matin est trop loin peuchère...Tu peux pas donner un extrait? Merci d'avance!
Et celui ci

« A part Louis Carbonel, qui a peut-être même progressé, aucun de nos joueurs, fussent-ils les meilleurs, n’a fait un grand match sous le maillot de Toulon cette année et n’a été conforme à son niveau, y compris Charles Ollivon. Qui était le boss du cinq de devant, le boss du combat? Qui était le penseur du jeu? Sur les leaders de jeu, le doute est permis. Il semble que dans la partie haute responsable de l’équipe, aucun n’a été à son niveau. Il y a des raisons, bien sûr. Untel a chopé la Covid, l’autre était en équipe de France, un autre a joué à un poste qui ne lui convenait pas, on a mis en doute le rayonnement d’un autre… »
Ce constat vaut également pour les stars du RCT, à savoir Eben Etzebeth, Ma’a Nonu ou encore Isaia Toeava.

Même Gabin Villière est cité. Extrait:
« Etzebeth, qui est un joueur sublime, a été pas mal par moments, de simples flashs. Etrillard, qui malgré tout est un bon joueur, a semblé cuit. Romain Tao, qui joue quand même en équipe de France, s’est appliqué un match ou deux, puis il est retombé dans la nasse. Et puis derrière, deux ou trois joueurs, qui avaient un potentiel rayonnement dans le jeu, l’ont peu ou pas du tout eu. Ma’a Nonu, ça ne le fait plus. Isaia Toeava non plus, et le pauvre Gabin Villière, qui semblait pouvoir apporter du pétillant, est rentré dans la norme. Il faut dire qu’il ne touchait plus qu’un ballon ou deux par match, ce qui faisait quand même peu…
 
#59
Le " MENTAL " est Toujours d'Actualité en Sport et en Rugby en Particulier voir le Match de Castres contre Nous !!!!
Mais quand même avec l'équipe que l'on présente a Castres ( regardez bien les Noms et les CV ) es ce Normal de ne pas " Avoir Envie " ??????
Collazo peut être ? BL peut être ? Mais les Joueurs quand même Non ????? Y a quand même un " Gros Problème " de Vestiaires Non ?????
Go Toulon !
 
Haut