Interview BL la provence

janba

Membre actif
#1
❚ Il y a quelques semaines, vous annonciez viser la troisième place. L’élimination avantles barrages n’était pas envisageable? Je corrige un petit peu: la troisième place n’était pas un objectif, c’était une possibilité atteignable. Ce n’est pas tout à fait pareil. L’objectif du club est toujours resté d’être dans les six pour pouvoir jouer les matches de phase finale, au moins les barrages. Sur ce plan, c’est un échec cuisant, compte tenu des circonstances dans lesquelles cet échec a eu lieu (samedi) soir. C’est une très, très forte désillusion. ❚ Certes , m ais malg r é tout, n’avez-vous pas le sentiment que vous laissez échapper la qualification bien avant ce déplacement à Castres ? On doit débriefer cette semaine, mais j’ai déjà dit aux joueurs dans le vestiaire, après le match, que ce n’est pas à Castres qu’on a loupé la qualification. C’est tout au long de la saison. Il y a un match en particulier qu’on n’aurait jamais dû perdre, c’est celui chez nous contre Bayonne (26 février, 14-16). C’est un match à un point au lieu de quatre, si vous faites les comptes, c’est ça qui fait la différence. Un club comme Toulon, qui ne perd quasiment jamais à domicile, ne doit pas perdre contre Bayonne. ❚ Ce match s’était joué dans une période de doublons Il ne faut pas oublier qu’on en a eu sept joueurs mobilisés par l’équipe de France pendant neuf semaines et même s’ils ne jouaient pas, ils étaient privés de club. Ensuite, il y a eu une série absolument invraisemblable de blessures graves. Tout ça a fait que pendant un certain nombre de matches, Patrice Collazo a eu les pires difficultés à faire une feuille de match à 23 joueurs. Dans ces conditions, on a parfois joué avec des équipes extrêmement démunies. ❚ Cela vous conduit-il sur une réflexion concernantla profondeur de l’effectif, notamment dans le secteur de la charnière, les absences conjuguées de Baptiste Serin et Louis Carbonel ayant été particulièrement préjudiciables ? On ne manque pas de profondeur d’effectif, en ce sens qu’on a 40 professionnels au club. Il y a eu le problème de la charnière qui est un problème grave, qui nous a obligés à un moment donné à jouer avec un demi de mêlée qui est le numéro 3 ou 4 au club, avec Ma’a Nonu à l’ouverture alors que ce n’est pas du tout son poste… Il y a plusieurs mois, on a décidé de ne plus être aussi dépendants du problème des doublons, pas seulement de l’équipe de France, mais de tous les internationaux. Quand vous avez votre meilleur pilier droit (Beka Gigashvili) qui est pris avec la Géorgie pendant six semaines, c’est un handicap surtout quand le numéro 2, Emerick Setiano, se blesse gravement. À ce moment-là, vous vous trouvez avec un pilier polyvalent qui est certes excellent, Sébastien Taofifenua, mais qui ne peut pas être partout… Sans oublierles Argentins pris pour le "Tri Nations". Ça fait beaucoup de monde. Voilà exactement le genre de situation devant laquelle on s’est trouvé confrontés. On n’est pas le seul club dans ce cas, mais il y a eu une accumulation très particulière et on aimerait être moins dépendants de ce genre de chose. Les blessures, on ne pourra jamais les prévoir. Mais les prolongations de contrat ont été réalisées en ce sens, ainsi que le recrutement à venir. Quand on l’annoncera dans très peu de temps, puisqu’on n’est plus en course, vous verrez qu’on ne recrute plus des gens dépendants de leur équipe nationale. Ce seront donc des joueurs sur lesquels on peut compter, sauf blessure, de façon permanente. ❚ Cela signifie miser sur des joueurs en fin de cycle, ou de deuxième zone? Certains ne sont plus internationaux, d’autres pourraient l’être encore mais renoncent à ce statut. Quand vous prenez un joueur anglais international, le seul fait de partir dans un club étrangerfait qu’il ne peut plus être sélectionné, ça fait partie de leurs propres règles. Avec les Celtes, il faut se méfier. On a eu l’exemple d’un demi de mêlée, Rhys Webb, qui a joué double jeu avec sa Fédération. On est très méfiant sur ce plan-là. On s’est organisé en conséquence. On va faire un joli recrutement. ❚ Une réflexion est-elle également menée sur la ligne des trois-quarts, où les départs sont nombreux ? Il s’agit plus qu’une réflexion, mais une action en termes de recherche et de recrutement. Elle n’est pas facile parce qu’il y a pénurie de joueurs à un certain niveau, mais je pense qu’on va pouvoir annoncer un recrutement intéressant dans ce secteur. On compte également sur certains joueurs comme Julien Hériteau, qui va jouer sa deuxième vraie saison, Anthony Belleau qui va revenir plein pot, Duncan Paia’aua qui n’a joué véritablement que cette saison avant d’être suspendu puis commotionné… Il y a cette base qui existe, à laquelle on va ajouter quelques noms supplémentaires en qualité et en quantité. ❚ Après cet échec, Patrice Collazo est-iltoujours l’homme de la situation à vos yeux ? Il était extrêmement affecté lors de notre voyage retour de Castres, tellement que je n’ai pas voulu m’entretenir avec lui. On doit s’entretenir cette semaine, mais dans l’esprit, Patrice est là pour de nombreuses années. Son statut n’est absolument pas remis en cause, sauf s’il le remettait lui-même. La collaboration avec Patrice Collazo se fait dans un contexte qui dépasse largement celui de l’équipe première. Son rôle est celui d’un leader dans le cadre d’un projet sportif global du club, avec le projet formation qui est en train de prendre corps de manière importante, le projet infrastructures qui a été réalisé avec le RCT Campus… Les éléments de constitution d’une formation organisée, comme c’est le cas à Toulouse ou au Racing, ont été mis en place. On sait que ça ne paiera pas tout de suite, il faut quelque temps pour ça, mais on s’appuie déjà très largement sur les jeunes. Tout cela constitue des bases pour pouvoir travailler sur le moyen/long terme. C’est le rôle de Patrice Collazo. ❚ Sa position semble cependant fragilisée auprès des supporters, qui réclament du changement sur les réseaux sociaux… Il y a deux sortes de supporters ; ceux qui font partie des clubs, avec qui on a une collaboration de plus en plus étroite ; on se voit tous les mois en réunions régulières, on se parle, on échange sur les valeurs du club… Après, il y a les gens qui s’ex - priment sur les réseaux soci aux, e t ceux-là ne sont pas maîtrisables. Cela va jusqu’à l’insulte, on ne va pas s’amuser à répondre à ça ni en ce qui m e concerne, ni en ce qui concerne Patrice Collazo. Ça fait partie de la vie d’un club, malheureusement. ❚ Même si le RCT a été coupé dans son élan lors de la saison 2019-2020, la dernière qualification pour la phase finale remonte à 2018. Comprenez-vous tout de même qu’il y a une forte attente en termes de résultats ? Un club comme le RCT, quelle est sa référence? Les années Boudjellal, les titres de coupe d’Europe et de champion de France ? Si la référence est celle-là, il y a eu une décroissance des résultats et des performances par rapport à cette référence, c’est très clair. Ceci dit, le club a changé de dimension à tous les sens. À la fois par un changement de politique, qui demande du temps pour donner des résultats. Personne ne s’est posé la question dans ce sens pour Toulouse, dont le dernier titre européen remontait à 12 ans. À Toulon, ça fait six ans. Quand Mola est arrivé, la première saison n’avait pas été flamboyante et tout le monde se demandait pourquoi il n’avait pas été viré. Il faut relativiser les choses… Je sais qu’on est à Toulon, c’est très chaud, mais c’est vrai dans tous les clubs. Il faut de la patience, de la persévérance, beaucoup de travail et un projet très clair, compris par tous et qui a l’adhésion de tout le monde. La politique de stars, comme certains l’ont qualifiée, n’est plus possible ni financièrement, ni compte tenu du respect des règles. Je ne suis là pour enfreindre les règles qui s’imposent à tous les clubs du Top14. Je n’ai jamais associé mon nom à des dérèglements. ❚ La saison, marquée par les huis clos, a été difficile sur le plan des recettes. Comment se portent les finances du RCT? La situation est complètement assainie par rapport à celle que j’ai trouvée. Ceci dit, il y a le contexte Covid. Cette saison nous coûte 15 millions de déficit, qui sont d’ailleurs déjà sortis de la poche de l’actionnaire. La situation n’est pas saine dans le sens où on perd de l’argent! Ceci étant, l’actionnaire est solide, il est là pour ça. Il fait ce que M. Wild fait au Stade Français, M. Lorenzetti au Racing, M. Altrad à Montpellier, M. Michelin à Clermont, etc., etc... ❚ Le RCT peut-iltoujours être compétitif dans un championnat qui s’est considérablement densifié? C’est vrai qu’il y a des clubs comme La - Rochelle ou Lyon qui, il y a dix ans, étaient en Pro D2 ou venaient juste d’accéder en Top14. Il est normal de dire aujourd’hui que sur 14 clubs, il est légitime qu’il y en ait 11 ou 12 qui aient des aspirations pour être dans les six. Forcément, il n’y a pas de la place pour tout le monde. C’est une donnée qui n’existait pas il y a quelques années. Il faut désormais être plus fins, plus adaptés, moins dépendant des événements et avoir des effectifs de qualité. On travaille pour mettre tout cela en place. S
 

dudublin

Membre actif
#2
et bien oui, quoi, il y a effectivement une sérieuse remise en question ! Bernard Lemaître au prétexte du grand soir et des lendemains qui chantent est en plein déni sur la situation sportive du club. Résultats minables malgré un effectif composé à 50% d'internationaux avec une masse salariale comparable au Stade Toulousain au Racing ou aux grosses écuries , un entraineur dont on attend depuis des résultats depuis 3 ans mais c'est normal. Allo, allo James quelles nouvelles, mon beau chateau a t-il brulé? Un incident, une bêtise, la mort de votre jument grise, mais à part ça madame la marquise tout va très bien, tout va très bien!!!!
 

stef

Membre très actif
#3
cela me fait rigoler quand il parle de Toulouse et après des stars, toulouse ne serait pas le Toulouse d'aujourd'hui, sans Kolbe, Kaino, Tekori, les freres Arnold et bien d'autres, alors si il prend Toulouse en référence, il doit aller au bout de son raisonnement, mais non il ne parle que de ce qui l'interèsse financièrement....dans le Deni TOTAL....
 
#4
cela me fait rigoler quand il parle de Toulouse et après des stars, toulouse ne serait pas le Toulouse d'aujourd'hui, sans Kolbe, Kaino, Tekori, les freres Arnold et bien d'autres, alors si il prend Toulouse en référence, il doit aller au bout de son raisonnement, mais non il ne parle que de ce qui l'interèsse financièrement....dans le Deni TOTAL....
+ Tout les Internationaux Français aussi ;)
Go Toulon !
 

Cyrioul

Membre très actif
#5
et les pseudos supporter qui ne font pas partis des associations de supporters te saluent Mr Lemaitre!
Ma CB ne chauffera pas pour me payer une place dans les travées de Mayol si tu continue à nous traiter de la sorte!
 
#6
et les pseudos supporter qui ne font pas partis des associations de supporters te saluent Mr Lemaitre!
Ma CB ne chauffera pas pour me payer une place dans les travées de Mayol si tu continue à nous traiter de la sorte!
Et pour Moi tu Rajoutes : Le Gas oil , l'Autoroute , le Resto ............... et quelques Bières avec les Potes ;):p
Go Toulon !
 

Seb12

Membre actif
#7
Cela signifie miser sur des joueurs en fin de cycle, ou de deuxième zone? Certains ne sont plus internationaux, d’autres pourraient l’être encore mais renoncent à ce statut. Quand vous prenez un joueur anglais international, le seul fait de partir dans un club étranger fait qu’il ne peut plus être sélectionné, ça fait partie de leurs propres règles.

Sous entend t-il le recrutement de jonathan joseph?
J'essaye de ma rassurer comme je peux :rolleyes:
 
#8
Seb ! Il va Bientôt Communiquer ......................... Patience !!!!!! ;)
Go Toulon !
 

stef

Membre très actif
#9
Seb ! Il va Bientôt Communiquer ......................... Patience !!!!!! ;)
Go Toulon !
On patiente, on patiente mais on commence vraiment à s'impatienter et les derniers discours du prez ne rassurent personnes....
 

PLATON

Membre très actif
#10
a propos des pseudo supporters.
attention on a les noms de ceux qui font les cons.
belle idée pour lancer la campagne d abonnement ....
 
#11
a propos des pseudo supporters.
attention on a les noms de ceux qui font les cons.
belle idée pour lancer la campagne d abonnement ....
L'abonnement malheureusement de me concerne pas ! Mais je me mets Volontiers a leurs Place .......... je ne pense pas que ce soit le Bon Discours !
Après une chose quand même : Je suis d'accord avec lui sur les " Insultes " ce n'est pas Tolérable ...... surtout bien planqué derrière un Clavier !
Go Toulon !
 

stef

Membre très actif
#12
Si l'interview est celle qui vient d'etre mise en ligne sur le blog, je dis que BL vient de nous donner une belle leçon... comment parler pour ne rien dire.... et juste un message pour lui (référence à la mise en cause des joueurs, ancienneté etc...) le RCT n'a pas une composition d'équipe différente des autres clubs (anciens, jeunes, étrangers etc..) et trouver cela comme excuse, c'est cacher la foret derrière l'arbre... alors faites attention car en allant sur des sujets comme cela, en plus de vous être déjà mis à dos les supporters, vous allez vous mettre à dos les joueurs... Sa mission de construction est en train de prendre le chemin de la destruction!!!!
 
Haut