COVID

Carqueiranne

Membre actif
#2
Essayons de ne parler calmement de ce sujet qui devient le sujet principal et journalier de la France !!!.

Effectivement je pense qu'après la première vague et le confinement justifié, la seconde vague ne justifie pas les pertes de libertés actuelles. Les chiffres de Mars et du mois d'Août n'ont strictement rien à voir. Le virus a muté, il est très rapide en propagation mais peu virulent. Seules les personne en insuffisance immunitaire ou en surpoids sont à risques selon ma lecture des infos sur la toile.
Je suis ouvert à toute autre vision justifiée.
 

Cissé

Membre très actif
#3
Ok avec toi le virus est moins virulent.maintenant qui peut dire l’hiver arrivant que celui ci ne va pas être virulent.En suite tu dis qu’il est contaminant , en ne suivant pas les consignes ,tu condamnes les gens qui on des insuffisances ne plus vivrent en dehors de chez eux .Donc je pense qu’il faut se resoudre a tous faire des efforts.´
 
#4
Essayons de ne parler calmement de ce sujet qui devient le sujet principal et journalier de la France !!!.

Effectivement je pense qu'après la première vague et le confinement justifié, la seconde vague ne justifie pas les pertes de libertés actuelles. Les chiffres de Mars et du mois d'Août n'ont strictement rien à voir. Le virus a muté, il est très rapide en propagation mais peu virulent. Seules les personne en insuffisance immunitaire ou en surpoids sont à risques selon ma lecture des infos sur la toile.
Je suis ouvert à toute autre vision justifiée.
Oui, le gouvernement se sert den la covid 19 pour atteindre aux droits de tous ( salariés, retraités, quidams...).
Maintenant, sur la virulence du virus, les contaminations sont très importantes, presque partout (les ephads de plus en plus touchés).. Aujourd'hui, les jeunes sont, c'est vrai, les plus touchés, mais les admissions en hôpital et les entrées en réanimation progressent.
Alors, oui il faut continuer à vivre, mais en étant responsable pour nous et tous.
Mais, surtout évitons de minimiser cette pandémie.
Le confinement doit être évité, le port du masque généralisé.
Encore, je ne pense pas que le virus est muté. Aucun scientifique l'affirme.
Go Toulon 🔴⚫
 

janba

Membre actif
#5
Salut à tous
Oui les médias entretiennent l'ambiguïté permanente comme le gouvernement.
Les cas positifs ne sont pas des malades,les médias font exprès de mélanger les courbes de Mars et de septembre,même Pujadas a reconnu que les critères avaient changé pour les zones rouges et vertes,oui le climat est anxiogène. Souvenez vous du livre de Naomie Klein "La stratégie du choc"
 

Carqueiranne

Membre actif
#6
Ne pas minimiser la situation OUI mais le gouvernement et les médias l’amplifient il me semble.....Ils gouvernent par la peur et le stress est très mauvais pour toute maladie
 
#7
Ne pas minimiser la situation OUI mais le gouvernement et les médias l’amplifient il me semble.....Ils gouvernent par la peur et le stress est très mauvais pour toute maladie
Pas du tout d'accord avec toi, voir l'intervention de CASTEX hier au soir.
Sinon, as tu entendu le nombre d'ephad touchés, le nombre d'admission en réanimation.
Nous devons apprendre à vivre avec ce virus, sans oublier que ce gouvernement continue à avancer ses réformes dangereuses pour notre société.
Go Toulon 🔴⚫
 

Cissé

Membre très actif
#8
Oui pour les éphads et ailleurs, 14 personnes touchées à Solliès-Pont lés figuiers mais là on voie que le virus est moins fort c’est qu’une seule personne est a l’hôpital et stable,mais comment se comporter le virus avec l’hivers??
Autre chose les filles de la valette joue a 14h contre Lille au stade du COSEC a la garde
 
#11
COVID ou grippe qui est aussi de la famille des coronas virus je pense que le résultat serait le même dans un ephad avec une population de seniors...
 

JojoColombe

Membre actif
#12
Essayons de ne parler calmement de ce sujet qui devient le sujet principal et journalier de la France !!!.

Effectivement je pense qu'après la première vague et le confinement justifié, la seconde vague ne justifie pas les pertes de libertés actuelles. Les chiffres de Mars et du mois d'Août n'ont strictement rien à voir. Le virus a muté, il est très rapide en propagation mais peu virulent. Seules les personne en insuffisance immunitaire ou en surpoids sont à risques selon ma lecture des infos sur la toile.
Je suis ouvert à toute autre vision justifiée.
Alors, je me permets une correction, le virus n'a pas du tout muté et n'est pas moins virulent.
Si pour l'instant, il a moins de gens en réa, il y a deux raisons principales :

1) ce sont essentiellement "les jeunes" qui sont contaminés. Malheureusement lorsque ces jeunes, vont ramener le virus dans leurs famille, à leurs parents, puis grand parents ensuite, ça va moins bien ce passer. Il faut regarder par ex ce qui c'est passer en Floride. Les jeunes ont d'abord été touché sans trop de casse, puis 1 à 2 mois il y a une contamination importantes de personnes plus âgées, avec beaucoup de dommages. Espérons que le deuxième point, le masque, limite les dégâts.

2) le port du masque montre ses effets ainsi que le lavage des mains. En effet, il est maintenant décrit dans un nombre importants de publications que la gravité de la maladie est directement corrélée à la quantité de virus auquel on a été exposé. Le port du masque diminue, de manière notable la charge virale. Il y a donc actuellement beaucoup de gens infectés de manière faible et donc peu malade. Et c'est tant mieux, car dans sa forme grave cette maladie est vraiment une belle cochonnerie.

Je précise que ce que je dis, ici est sourcé par mes propres lectures de publications, je travaille dans un laboratoire de recherche de l'INSERM
 

DAV!D

Membre très actif
#14
Je ne vais intervenir qu'une seule fois, ce forum (et l'internet en général) n'étant certainement pas l'endroit adéquat pour débattre de ce genre de sujet complexe.

Ce que tu cites, Carqué, et auquel tu te réfères probablement, ce ne sont pas des publications scientifiques mais l'interprétation d'une (ou plusieurs) publication(s) par un(e) journaliste (ou un(e) vulgarisateur scientifique).

Sachant déjà que toute les publication scientifiques ne se valent pas, loin de là, mais qu'elles doivent être évaluées selon plusieurs critères : facteur d'impact de la revue dans laquelle elle a été publiée, qualité de la relecture par les pairs, réputation des signataires et co-signataires, etc..

Sachant également qu'à moins de gruger avec Sci Hub, l'accès à ces publications n'est pas gratuit (Elsevier, toussa, toussa) et qu'elles sont rédigées dans un anglais technique hardu à comprendre pour le commun des mortels (merci DeepL).

Sachant que la-dite (ou les dites) publications a été interprétée par le journaliste / vulgarisateur qui l'a lue (parfois, il ne l'a même pas lue mais reprend juste les conclusions d'autres journalistes)

Tous ces éléments rendent la crédibilité des articles en question très difficiles à vérifier lorsqu'on en a pas l'habitude. Et comme la plupart des gens n'iront jamais lire les publications citées, abuser de citations en déformant (volontairement ou pas) leurs conclusions (voire même leur fond), rendent ces articles "crédibles" même lorsqu'ils sont complètement bidons.

Bref, à moins d'être soi-même un chercheur dans le domaine en question et de passer des plombes à tout relire, les articles auxquels tu te réfères ne sont pas forcément fiables et s'en rendre compte n'est pas forcément à notre portée.

Il faut donc faire confiance aux experts, collégialement, et pas à un expert isolé, aussi brillant soit-il.

Mon meilleur ami, qui est chercheur à l'Ifremer de Nantes, m'a toujours dit que la science, c'est le doute. Mais le doute doit commencer par soi-même. Il n'y a donc que lorsqu'un consensus apparaît, confirmé par des conclusions étayées par plusieurs expériences scientifiques menées par différentes équipes à divers endroits du globe, qu'on peut scientifiquement commencer à penser que c'est une bonne piste. Et encore...
 
#15
Bref, à moins d'être soi-même un chercheur dans le domaine en question et de passer des plombes à tout relire, les articles auxquels tu te réfères ne sont pas forcément fiables et s'en rendre compte n'est pas forcément à notre portée.
Pourtant qu'es ce qu'il y a comme Scientifiques ici :ROFLMAO::ROFLMAO::ROFLMAO::ROFLMAO::ROFLMAO:
Go Toulon !
 
#16
David je suis 100% d’accord avec toi. Je ne suis pas un expert je lis beaucoup d’articles des POUR des CONTRE sur tous les sujets et pas que sur le COVID. J’aime bien avoir les 2 sons de cloches et ensuite je fais ma propre analyse.
 
Haut